L’histoire est racontée à la première personne par un narrateur anonyme. Dans l’histoire du cadre, le narrateur raconte à son compagnon, après avoir assisté à un spectacle dans une ménagerie, une histoire qu’il a entendue d’un ancien soldat français. Le soldat avait été capturé pendant la campagne de Napoléon en Egypte.

Il s’est échappé de ses ravisseurs avec un cheval, de la nourriture et des armes. Après la mort du cheval, il trouve refuge dans une grotte et parvient à apprivoiser une panthère dont il est en quelque sorte amoureux. Il l’appelle « Mignonne », en souvenir de son ancien amant, et projette de nombreuses qualités féminines sur la bête.

Il se met en route à travers le désert vers le Nil pour être secouru, et est suivi par la panthère. Il poignarde l’animal à mort quand il pense à tort qu’elle l’attaque. Il est secouru par des soldats qui le trouvent en larmes. L’histoire se termine avec le soldat racontant au narrateur ses regrets et son expérience du désert.

Adaptation L’histoire a servi de base à une version cinématographique américaine en 1997, appelée Passion in the Desert.

Thèmes Balzac avait prévu d’écrire un certain nombre d’histoires dans la section Scènes de la vie militaire de La Comédie humaine, mais Une passion dans le désert était l’un des deux seuls achevés, l’autre étant Les Chouans. Cependant, un certain nombre d’œuvres d’autres parties de La Comédie humaine telles que Le Médecin de campagne, Adieu, El Verdugo et d’autres dépeignent des scènes militaires des guerres révolutionnaires et napoléoniennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *